LES PRIX BORÉAL 2003

Montréal, 28 octobre 2003 — Le dimanche 26 octobre, les Prix Boréal de la science-fiction et du fantastique au Canada francophone ont été décernés pour la vingt-troisième fois depuis 1980 au terme d'un vote des lecteurs. La remise a eu lieu lors du vingtième congrès Boréal, tenu grâce au soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des Arts de Montréal.

Tous les ans, les Prix Boréal récompensent les meilleures œuvres dans les genres du roman, de la nouvelle et de l'essai. Il s'agit obligatoirement d'œuvres en français relevant de la science-fiction ou du fantastique, parues au Canada durant l'année 2002.

Cette année, le congrès Boréal s'intéressait au merveilleux littéraire, rendu célèbre sous le nom de fantasy par des auteurs tels J. R. R. Tolkien et J. K. Rowling. Comme de juste, un ouvrage de fantasy remporte le Prix Boréal dans la catégorie du meilleur livre (roman ou recueil). Les Sources de la magie, un roman signé par Joël Champetier et publié aux éditions Alire, offre aux lecteurs une aventure enlevante tout en se moquant gentiment des conventions du genre. L'auteur a déjà creusé cette veine dans une série de romans pour jeunes situé dans le même monde de Contremont, mais il est aussi connu pour ses romans de fantastique, dont La Peau blanche qui a inspiré un long métrage du même nom (sortie prévue le vendredi 13 février 2004).

Dans la catégorie de la meilleure nouvelle, la lauréate est Sylvie Bérard, désormais une auteure confirmée, pour sa nouvelle « La guerre sans temps » parue dans le numéro 143 de la revue Solaris. Cette année, elle a déjà remporté un Prix Aurora dans la catégorie de la meilleure nouvelle en français pour cette nouvelle, qui raconte la rencontre de deux ennemis à la frontière de leurs patries et de leurs méfiances réciproques.

Enfin, dans la catégorie de la meilleure production critique, l'auteur et essayiste Mario Tessier obtient son premier Prix Boréal, pour « Attention... Contact ! » et « Think Big ! », deux articles publiés respectivement dans les numéros 140 et 142 de Solaris. Ces essais fascinants font le tour d'entreprises visionnaires : la recherche du contact avec une civilisation extraterrestre et les projets d'ingénierie à l'échelle astronomique. Mario Tessier est bibliothécaire de référence à Laval et il a remporté le Prix Solaris cette année pour une nouvelle intitulée « Du clonage considéré comme un des beaux-arts ».


Historique des Prix Boréal

En 1979, le premier congrès Boréal avait déjà décerné un Prix Spécial à Norbert Spehner pour la fondation de Requiem/Solaris, mais ce prix ne portait pas de nom particulier. Ce sont les organisateurs du congrès de Québec en 1980 qui ont créé ces prix décernés par les lecteurs. Les trophées et les catégories ont souvent changé au fil des ans; en 1985, les prix ne furent pas attribués.

Les Prix Boréal sont les seuls prix du Canada francophone à être décernés directement par le public des lecteurs dans les genres de la science-fiction et du fantastique. Trois catégories ont le plus souvent été soumises à l'appréciation des votants, soit celles du meilleur livre (roman ou recueil), de la meilleure nouvelle et de la meilleure production critique. Durant une dizaine d'années, de 1989 à 1999, les finalistes dans chaque catégorie ont été choisis par un comité de sélection composé d'une dizaine de personnes dont les noms avaient été suggérés par les responsables des périodiques spécialisés dans les genres de la science-fiction et du fantastique au Québec. Le processus de sélection des finalistes avant 1989 est moins connu et aucune trace ne subsiste en notre possession des votes avant 1985.

En 2000, le vote s'est fait directement sur place au congrès Boréal où les inscrits pouvaient désigner leurs préférés dans chaque catégorie à partir d'une liste des auteurs, créateurs et ouvrages admissibles. En 2001, il a été décidé de permettre au public de sélectionner les finalistes dans chaque catégorie au moyen d'une mise en nomination menée par courrier électronique, puis de voter pour les lauréats dans chaque catégorie de la même façon. Depuis 2002, le vote a lieu sur place au congrès Boréal, où les inscrits désignent leurs coups de coeur dans chaque catégorie.

Liste des lauréats du Prix Boréal
les années 1980
les années 1990
les années 2000